Question 5 : Certains magasins étaient-ils réservés spécifiquement aux Français ou bien aux Algériens ?


Non. Les Européens préféraient faire leur marché dans le quartier arabe. On ne connaissait pas les grandes surfaces ! Les Arabes avaient accès aux magasins français. Mais ils préféraient les leurs à cause des interdits religieux : viande de porc, viandes provenant des bêtes non-saignées rituellement.
A Oran, je préférais aller chez le boucher Arabe qui avait toujours la meilleure viande. Si vous vouliez de beaux fruits ou des dattes superbes (les vraies " Deglet En Nour ") vous alliez chez le Mozabite.
A Tiaret, je me rendais chez l'épicier juif. Certains préféraient le pain du boulanger arabe, " Lachmi ". Question de proximité !
Il faut reconnaître que Juifs et Arabes étaient plus doués pour le commerce que les Européens. Allez voir sur les marchés établis autour de paris : Vitry sur Seine, Choiry le roi et j'en passe… les boutiques et les étals des arabes sont mieux achalandés. (et je ne parle pas des asiatiques !)
Les Arabes se satisfaisaient de leurs magasins, en général. Moins chers, ils offraient la possibilité de marchander… Marchander, " jouter " avec le client, fait partie de la culture arabe. Ils n'entraient pas dans les boutiques françaises qu'en cas de besoin majeur, mais avec l'impossibilité de discuter le prix affiché.

retour à la page des questions
retour à l'index