Question 3 : Comment viviez-vous cette cohabitation ?


La cohabitation a été assez bonne jusqu'en 1954, date des " évènements ".
Mon père et ma mère, tous deux élevés dans les fermes, parlaient couramment l'arabe. Idem pour mon oncle Michel Alquié, le grand-père et la grand-mère Alquié. Tous ceux qui vivaient dans le monde agricole parlaient plus ou moins l'arabe.
La scission entre les deux communautés avait lieu dans les villes où beaucoup d'Européens ignoraient tout des musulmans.

retour à la page des questions
retour à l'index