Question 6 : Quelles étaient les relations au sein de l'école ? Tous les enfants y avaient-ils accès ? Français et Algériens étaient-ils mélangés ?


L'Ecole de la République Libre Gratuite Obligatoire était la même en Algérie, à Poitiers ou Lille.Les enfants y avaient TOUS accès, étant TOUS français. Il n'y avait pas d'école Privé mais, les écoles coraniques qui existaient avant la conquète existèrent après.Deux faits me scandalisèrent quand je fus capable de jugement : 1- D'abord, étant donné que la population se partagait en 1 européen pour 10 indigènes, on aurait dû s'attendre à ces proportions à l'école. Ce n'était pas le cas. Pourquoi ? Mystère. 2- Peu ou pas de fillettes indigènes sauf après 1945.Cette trop faible présence des filles musulmanes s'origine sans doute, dans les blocages culturels. Les familes tenaient enfermées les fillettes, du restes promisent à un futur époux dès l'âge de 10 ou 11 ans. Auqune émancipation, le voile, le masque de fatma... pensez taliban, blocage.En cas d'absentéisme ou plus radicalement de non inscription à l'école, auxqunes sanctions.Le colonisateur n'en faisant pas un drame "ils ne veulent pas de notre école ? Tant pis." "Après tout est-ce si utile d'instruire l'indigène ? et même n'y a-t-il pas quelque risque qu'un jour, après avoir été introduit dans la pensée de Montaigne, Descartes, Pascal,Voltaire ou Montesquieu, il se met à réfléchir sur son sort de coloniser ?".Car qu'offrait-elle cette école ? A tous, à moi même : des programmes où nos ancètres étaient les gaulois, les fleuves ceux de France, les montagnes et les plaines celles de Picardie ou de Savoie, les grandes villes Toulouse et Lyon, la capitale Paris... mais j'ignorais toute la géographie du sol où je marchais, quand à l'histoire... danger !

retour à la page des questions
retour à l'index