Question 9 : Aviez-vous des amis arabes


Oui, bien sûr. Mais je dirais plutôt des copains étant donné mon âge à cette époque.. Nous nous voyions à l'école, en dehors de l'école pour jouer ensemble, mais ensuite chacun retournait chez soi. Nos parents également avaient de bons rapports de voisinage, même cordiaux, mais chacun chez soi. Je pense que de part et d'autre chacun voulait préserver son intimité, sa culture, et n'empiétait pas chez le voisin. Ce respect de l'autre permettait une cohabitation intelligente. Mes copains étaient indifféremment, chrétiens, musulmans ou juifs.
Plus jeune, avant de sillonner l'Algérie avec mes parents, je me souviens du jeune Ali, qui était le fils des voisins de mes grand-parents . Je me rappellerai toujours la dernière fois que je l'ai vu, lorsque mes parents sont allés dire au-revoir à ces voisins pour la dernière fois. Nous étions tristes, nos mères ne purent s'empêcher de pleurer, et Ali et moi, nous sommes regardés. Il y avait une pudeur d'adolescents, nous ne disions rien, mais dans le regard il y avait comme un regret de cette séparation si injuste. Ali, je ne l'avais pas vu depuis longtemps, depuis que nous êtions partis d'Oran, à travers l'Algérie. Je l'avais retrouvé grandi. Sa peau était noire, et me semblait plus claire que lorsqu'il était plus jeune.. Je ne l'aurais pas connu beaucoup hélas.
Je me souviens de ce qu'avait dit la mère d'Ali, à mes parents en pleurant : " qu'est -ce-qu'on va devenir quand vous serez partis ? " Ces voisins ont toujours eu du respect pour mes grand-parents, et vice versa, mes grand-parents et mes parents aussi, avaient le respect des autres. Pour les fêtes, chacun apportait un gâteau ou un plat cuisiné à l'autre. Pour nous qui étions catholiques c'était la " mouna " que nous faisions pour Pâques, pour les voisins, c'était des mokkrouts au miel, ou des Zlabias. Enfin ces échanges et cette cordialité ont toujours préfiguré à la bonne entente entre les communautés jusqu'à cette guerre dont nous aurions pu tous nous passer et qui nous a déchiré et séparé les uns et les autres.

retour à la page des questions







retour à l'index